back img
Randonnée en montagne

Randonnée en montagne

Om trouve plus de 22 000 kilomètres de sentiers de randonnée en montagne en Suisse. Les itinéraires sont marqués en blanc-rouge-blanc dans les niveaux de difficulté T2 et T3, les sentiers de randonnée en montagne alpine (T4) en blanc-bleu-blanc.

FAQ Randonnée en montagne

En Suisse, selon le Code civil, les forêts et les pâturages sont en principe accessibles à tous. Néanmoins, la situation juridique n'est pas uniforme. Il peut y avoir des restrictions selon la municipalité ou le canton. Dans les zones protégées, le camping libre est même expressément interdit. Il s'agit notamment du Parc national suisse, de nombreuses réserves naturelles, des réserves de chasse fédérales et des zones de tranquillité de la faune sauvage (pendant la période de protection). En gardant cela à l'esprit, une seule nuit passée au-delà de la limite de la forêt ne pose généralement aucun problème pour un petit groupe, à condition de se comporter de manière réfléchie et d'emporter les déchets avec soi.

L'Association alpine allemande DAV a publié des recommandations qui s'appliquent aux Alpes en général.

Oui. À partir d'environ 2 500 mètres d'altitude, la pression atmosphérique et la teneur en oxygène diminuent à tel point que vous pouvez vous sentir étourdi ou avoir mal à la tête. Il est donc préférable de monter lentement. Les ascensions à une altitude de 2 000 à 3 000 mètres peuvent être effectuées à la journée, au-dessus de cette altitude, il est recommandé de les planifier en circuits de plusieurs jours. Cela permettra à votre corps de s'habituer lentement à la nouvelle altitude. La situation peut devenir dangereuse et critique à des altitudes supérieures à 4 500 mètres. Si vous ne vous sentez pas bien, vous devez absolument faire une pause. Si nécessaire, faites une pause et redescendez dans la vallée.